SNMO - Patient & le monde Ostéopathique - Cadre général

Enseignements et diplômes universitaires

L' enseignement médical manuel ostéopathique est destiné aux internes en médecine, aux médecins généralistes et médecins spécialistes.

Voir

• Exercice de l'ostéopathie

L'exercice de l'ostéopathie est réservé aux titulaires du diplome d'ostéopathie et ayant leur titre d'ostéopathe enregitré auprès de l'ARS de leur lieu d'exercice .

L'ostéopathie est de premiere intention et en dehors de tout parcours de soins .

Longtemps , réservée aux médecins, l'ostéopathie a été ouverte partiellement aux non médecins en 2002 avec la loi des patients et l'article 75 qui a été consolidé en 2007 avec les décrets d'exercice et de formation .

L'ostéopathie peut donc être exercée par les ostéopathes  médecins et les ostéopathes non médecins ( cela peut être des professionnels de santé et des non professionnels de santé)

En effet, les décrets d'exercice de 2007 ont défini des champs de compétence en fonction des prérequis :

Ainsi ,seuls les médecins sont autorisés à exercer l'ostéopathie dans son ensemble .

Les non médecins n'ont pas le droit de manipuler des cervicales et les nourrissons de moins de six mois sans certificat médical .Les osteopathes qui ne sont pas médecins ou sage femmes n'ont pas le droit de faire des touchers pelviens ou des manipulations gynéco-obstétricales .

Les ostéopathes non médecins n'ont pas le droit de traiter une pathologie mais uniquement ce qui est fonctionnel et ce de façon externe et manuelle .

Les nouveaux décrets de formation de 2014 renforcent le cadre d'adressage d'un patient à un médecin en cas de doute avant toute manipulation : cela s'appelle le diagnostic d'opportunité dans lequel toute anomalie sémiologique est un signe d'appel qui doit entrainer une alarme chez l'ostéopathe pouvant réorienter le patient vers un médecin . Certains signes sont appelés drapeaux rouges et signent l'obligation d'orientation vers un médecin avant toute manipulation  car  seuls les médecins sont habilités à faire un diagnostic médical . 

Le problème de sécurité sanitaire se posera toujours en cas d'urgence car aucun diagnostic médical sera fait quand le patient ira directement voir un ostéopathe non médecin malgré les nouveaux décrets de formation qui sont fondés uniquement sur la sémiologie .

 

 

 




© SNMO Paris 2015